Signe du mois

LE GÉMEAUX

Du 20 mai au 20 juin

Le Soleil s’est installé pour un mois en Gémeaux, le dernier signe du printemps. En Bélier, le zodiaque recommençait sa course à zéro et nous, on a repris contact avec la vie. Des pages à tourner, tout à recommencer.

En Taureau, on s’est fait jardinier. On a semé, ça a germé, on a pris soin d’enlever au maximum les mauvaises herbes, on y a mis tout notre amour. Ça a poussé, dans tous les sens, pas spécialement de manière cohérente et même parfois, ça a débordé du carré réservé à cet effet. Si on n’élimine pas un peu, on risque de tout perdre. Tous à vos sécateurs ! On garde les ornements ou les plants potagers ?

Et avec l’énergie Gémeaux, l’heure est à la dualité. Un choix impossible à faire. Les jumeaux dialoguent entre eux. L’un est dominé par une émotivité très forte mais l’autre voudrait privilégier la raison. « Regarde les roses sont trop belles. Oui mais bon, les carottes, c’est ce qu’on attend d’un potager. Et si on se mettait à vendre des salades de fleurs hyper tendance ? » Et hop galipette, roulade arrière, roulade avant, je jongle, je retourne ma veste et je retombe sur mes pattes, ni vu ni connu.

Quand les Gémeaux règnent sur le ciel, la communication, le mouvement et les nouvelles connaissances, au sens humain et intellectuel du terme sont favorisés. Comme lutte contre l’ennui, on ne trouvera pas mieux que satisfaire une curiosité, une envie de nouveauté frénétique. Ici, on va d’attractions en découvertes, de curiosités en jeux, d’animations en rencontres. Tout est intéressant.

Cette énergie est un peu adolescente sur les bords. Et l’adolescence est une période de transition sur fond de crise… Y aurait pas comme un parallèle à faire ? Suspense insoutenable quant à la conclusion à tirer.

D’autant qu’il va être un peu grattouillé ce Soleil, lui si léger et primesautier. D’abord par Neptune, et c’est certainement la planète qu’il regarde avec le plus d’interrogation. Avec le mystérieux Dieu de la mer, il n’y a pas de réponses définitives, pas de fonctionnement rationnel, tout n’est qu’intuition et perception. Sans oublier le cadeau Bonux : flou, confusion, désillusions, émotions plein pot, youhou !  Nécessité d’un virage à 90°. Apprendre à se laisser toucher au cœur, et écouter comment ça résonne. Avec un « é » et pas un « ai ».

L’autre empêcheur de tourner en rond, c’est Saturne, qui vient ajouter un peu de piment. Des freins, des blocages, un sentiment d’impuissance. Des envies revues à la baisse par la force des choses. Frustration quand tu nous tiens ! OK, mais pas de découragement. C’est pour tester notre détermination à poursuivre nos buts. Plus que jamais, on maintient notre cap intérieur tout en s’adaptant aux circonstances, et en se gardant des ouvertures sur les côtés.

Même si on fait rien que de se casser la figure, on se relève, on retente, on prend des itinéraires bis, on aura appris des trucs entre temps, trois petits mots et puis s’en vont vers d’autres dimensions…

 

 

 

 

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à me contacter. Avoir une meilleure compréhension du temps qui vient vous aidera à avancer avec confiance.
Tarif et renseignements :
lesrendezvousastrodisa@ymail.com

Retrouvez chaque matin mon horoscope sur Hit West, Radio Cristal et Oceane FM
Découvrez la tendance générale du jour…